Jardin

Votre projet :

Un site et des lieux où être bien pour différentes activités. Nous intervenons aussi bien sur une terrasse en ville que dans un parc classé, aussi bien pour un centre sportif que les abords d’un hôpital.

Notre prestation :

Comprendre l’esprit de votre projet, comprendre l’esprit du lieu, analyser les plans, sentir et mettre en place les meilleures harmonies possibles pour le lieu et l’objet de votre projet.

Notre méthode de travail :

  • Analyse sur plan, de l’historique architectural,
  • Reconnaissance géobiologie des lieux (failles, courants électromagnétiques, anciennes constructions actives), proposition et mise en place de solutions physiques d’harmonisation du lieu.
  • Calcul des proportions et des orientations, ainsi que des formes idéales pour harmoniser les constructions avec le projet et avec l’environnement. Fonder l’ambiance.
  • Remise d’un cahier des charges de la géométrie sacrée du projet (maîtrise d’œuvre), destiné à la maîtrise d’ouvrage.
  • Sur demande du client, prestations d’accompagnement (pose de la première pierre, installation de résonateur solaires, …) jusqu’à la livraison et réglages éventuels en fin de chantier.

Tout est interdépendant

Quelques références Alliance-Pornic (SPA médaillé d’argent en 2012-France), Yacht-Club International de Pékin, ville de Provins, Medina d’Hammamet (Groupe Poulina), JardiMed, Hotel The BAY ☆☆☆☆ (Tunis), camping Vacanciel, Hotel Pullmann Eiffel, Hôtel Montalembert ☆☆☆☆☆(Paris), et de nombreux jardins et terrasses de particuliers.

Parlons d’André Le Nôtre

Jamais copieurs et toujours imitateurs, da Vinci, Le Nôtre, L’enfant, Haussmann, Gaudi et même Disney partagent le souci d’un parfait alignement des ressources naturelles et de l’objet créé. Chacun d’eux trouve le nouveau en contextualisant l’ancien, faisant subtilement le lien entre la tradition et les découvertes scientifiques du moment.
Jardins et monuments ne sauraient être envisagés sans que chacun des éléments qui les composent éveille, par sa forme parlante et agissante, l’inconscient ; collectif et individuel. Mohsen Mostafani est doyen de la Graduate School of Design d’Harvard : « Le Nôtre travaille sur le sensoriel, essentiel mais sans grand contraste, sur l’émotif, sur l’organisation géométrique et sur les répétitions ». Chacune des parties de l’œuvre prend sa place dans le grand tout. Ainsi le château de Versailles n’est-il qu’un des bijoux mis en valeur par l’écrin qu’est le parc. De Bernard (le moine bâtisseur) à Gaudi des hommes discrets révèlent l’Esprit du Lieu et la réalité vitale que l’on acquière par la science, le travail et l’amour. Aucune science respectueuse de la nature ne leur échappe pour harmoniser, non-pas tant le lieu avec l’homme que l’esprit des hommes entre eux et la Création.
Les huit techniques de la géométrie du Sens (aussi dite géométrie sacrée) permettent aussi bien d’accompagner la maîtrise d’œuvre pour cerner son Intention profonde, qu’à être efficace dans la mise en œuvre de cette intention. Ainsi, c’est tout le Vivant qui se met en harmonie vibratoire avec la construction programmée. Quelle est cette intention ? De quelque nature qu’elle soit, le Conseil en Géométrie Sacrée s’attache à en assurer l’équilibre matière-esprit, de telle sorte que la construction (bâtiment, jardin, objet, …) soit toujours vivant. Et en sens inverse, qu’une idée-intention trouve toujours son support matériel.
La géométrie sacrée ne fait pas de différence entre la vie privée et la vie professionnelle parce qu’au travail comme à domicile, l’homme est un. C’est une pollution de la société que de croire que le lieu fait l’homme. Un bon lieu est un endroit qui permet de s’épanouir. Une géométrie sacrée bien appliquée, permet de diluer les excès énergétiques ambiants qui pourraient déranger certaines personnes; et ainsi d’organiser l’harmonie.
Intemporelle, la géométrie est « un liant » entre tous les hommes, de tous lieux et de toutes conditions. N’utilisant pas les mots (qui fâchent bien souvent !) c’est une interface subtile pour le vivant, entre la matière et l’esprit, entre le tout et le détail. Elle est sans aucun doute l’idée du « durable » à laquelle nous aspirons pour faciliter le vrai et le bienveillant en toutes entreprises.

Vivre Versailles

« Connais-toi-toi-même et tu connaitras l’univers des dieux » écrit Platon. Exclusivement écrite de la main de Louis XIV, la visite de Versailles commence (1) à la naissance de Mnémonine, déesse de la mémoire universelle que soutient Chronos, le Temps. (2) Du chaos que symbolise Neptune, le promeneur chemine sous la Lune, vers la Lumière qui se lève à l’Est. Vingt-quatre statues représentatives de la matière et de l’espace qui nous entourent (saisons, tempéraments, …), nous mènent à la Fontaine de la Pyramide, faite des quatre niveaux du vivant dans lesquels l’homme doit évoluer pour atteindre … le graal. Chemin faisant, Ganymède nous rappelle qu’il faudra apprendre à concilier les contraires pour connaitre l’univers des dieux que symbolise la fontaine de Cérès. Rien n’est toutefois gagné tant que l’inconscient qu’illustre la force impuissante d’Encelade, n’est pas au rendez-vous de notre vie. Mais si vous respectez votre inconscient, vous jaillirez des flots tel Apollon qui « connaît l’univers des dieux »… Continuez ainsi votre chemin jusqu’au Potager du roi, véritable CERN du Siècle des Lumières. Vous êtes dans le Soleil et il faut revenir sur Terre : la promenade s’achève au milieu des beaux fleuves de France, au pied de la chambre du roi dont l’un des mérites est d’avoir préfiguré le Prix Nobel, par son seul bon vouloir et pour ceux dont les œuvres profitent à l’humanité.