Accueil Forums lcpt-forum Questions sur vidéos en ligne

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  pblotlefevre1, il y a 3 semaines et 5 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #2098

    severine.clauzon
    Participant

    Bonjour,

    Merci Philippe pour ces vidéos qui m’ont encore fait découvrir les merveilles de notre monde.

    J’ai tout regarder plusieurs fois, étant devenue passionnée du sujet lol

    J’ai par contre quelques questions de compréhension qui m’échappe pour la mise en pratique.

    1. Y-a-t’il un moyen de connaitre la proportion d’un quadrilatère solsticial sans attendre les équinoxes ?? Je cherche bien sûr à connaitre celui de mon domicile, mais savoir comment le trouver me permettra d’inclure dans mes œuvres personnalisées celui impactant pour la personne.

    2. Vu que le quadrilatère solsticial se trouve grâce à la position du soleil, existe-t’il ou connait-on une proportion qui correspond au quadrilatère de la planète entière ?

    3. Si j’ai bien compris pour calculer une coudée locale, il faut utiliser la latitude sur laquelle l’on se trouve avec le cosinus, mais je pense qu’il me manque un élément de compréhension car je ne retombe pas du tout sur les mêmes chiffres que vos exemples ^^ » D’ailleurs qu’est-ce qui fait que la coudée égyptienne est variée dans le temps et l’espace ?

    4. Dans la vidéo sur les coudées, j’ai bien noté que les égyptiens utilisaient celles correspondant à chaque espèces d’arbres. Cela m’a particulièrement interpellée vu que mes œuvres sont en bois, du coup je me demandais s’il valait mieux que j’utilise celle correspondant aux essences que je travaille, celle de chez moi ou peut-on en utiliser plusieurs ? Je sais que c’est l’intention qui compte, mais autant appliquer au mieux 🙂 Y-a-t’il également une ressource qui reprenne ces différentes coudées en fonction des essences, car je n’ai rien trouvé sur internet pour l’instant ?

    5. Dans mes recherches, je suis tombée sur une longueur d’onde de 7.23 cm qui serait en résonance avec tout l’univers pour plein de raisons différentes (c’est la longueur d’onde de base de notre univers, c’est la moyenne de tout les sons de l’univers…), et certaines personnes s’en servent comme unité de mesure à la place de la coudée locale. Je me demandais ce qu’il en était du coup ?

    Voilà, je pense que c’est tout pour l’instant, je vous remercie vraiment de partager avec nous votre savoir et vos expériences.

    Et merci d’avoir prit le temps de me lire jusque là.

  • #2865

    pblotlefevre1
    Participant

    Bonjour Séverine,
    Je suis heureux de votre intérêt. Voici mes réponses:
    1/ Oui, je peux vous fournir les proportions du quadrilatère solsticial solaire d’un lieu grâce à mon logiciel. Il suffit de m’en donner l’adresse précise ou les coordonnées latitude-longitude. Le tarif est 45€HT par site. Je vous en offre un + le site d’Ephèse lorsque vous participez à un stage résidentiel CATGS.
    2/ le QS ne se trouve pas grâce à la position du soleil mais au contraire, grâce à la position du site choisi sur la Terre, par rapport au Soleil. Il n’y a donc aucun intérêt ni possibilité de faire le calcul pour la globalité de la Terre… où alors on passe à l’astrologie et c’est une autre affaire 😉
    3/ La coudée locale ne varie pas dans le temps. Il existe plusieurs manières de la calculer puisque la Terre n’est pas exactement ronde. J’ai une préférence pour le module profane (10*Cos(Lat) ). Cela fait partie des éléments de perfectionnement prévus par le CATGS.
    4/ je n’ai pas le détail des coudées égyptiennes inhérentes aux essences. Mais libre à vous de vous y consacrer et de le partager. C’est un principe fondamental de la géométrie du sens/sacrée, que de chercher ses sources ou produits puisque c’est le meilleur moyen d' »enrichir » l’égrégore.
    5/ Je n’ai pas d’avis précis sur cette question. A chacun de trouver son chemin, précisément… Les lois de l’univers sont plurielles. Mais si l’on parle de « coudée locale », il faut être local et pas en référence avec une autre notion, fut-elle une moyenne. Ou bien on laisse de côté la coudée locale et on s’intéresse aux modules métriques, avec leurs référentiels propres. On peut tout choisir du moment qu’on reste dans la justesse!

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.